bilan2013_0

Bilan du Hajj de l’année 1434 / 2013

Comme nous vous l’avions indiqué lors d’un autre article, plusieurs travaux sont en cours de réalisation au sein des lieux sacrés de l’Islam, en Arabie Saoudite. Cela n’a pas été sans conséquences puisque le Hajj de l’année 2013 a connu une forte diminution du nombre de pèlerins. D’autres chiffres viennent d’ailleurs renforcer le fait que ce Hadj ait été un peu spécial.

Une fréquentation en baisse

Le Hadj de l’année 1434 aura vu passer plus de 1 980 000 pèlerins. Bien que le nombre soit impressionnant, il faut savoir qu’une baisse de 37 % s’est réalisée par rapport à l’année précédente. La cause principal de ce phénomène réside évidemment au sein des travaux effectués pour étendre l’esplanade située autour de la Kaaba. Cela permettra justement d’accueillir plus de pèlerins une fois que le projet sera terminé.
D’après les autorités d’Arabie Saoudite toujours, environ 70 % des pèlerins provenaient de l’étranger. Cela signifie donc qu’approximativement 1 380 000 fidèles n’habitaient pas au sein du royaume. Parmi eux, on pouvait compter 752 424 hommes contre 627 107 femmes. On peut donc constater, à partir de ces dernières données, que le Hadj concerne presque autant les croyants que les croyantes.

Des modes de transports divers et variés

Il existe différentes manières de se rendre au Hajj, comme l’on a pu le constater lors de cette année 2013. C’est l’avion qui est utilisé en majorité avec 1 292 098 pèlerins s’étant rendus en Arabie Saoudite de cette manière. Loin derrière se trouve le car avec 73 535 fidèles.
Les habitants des pays frontaliers notamment utilisent relativement souvent ce mode de transport, accessible d’un point de vue financier. Enfin, on remarquera que seulement 14 898 pèlerins ont emprunté le bateau pour arriver jusqu’à destination. On retiendra donc que l’avion constitue le moyen de transport principal actuellement pour accomplir le Hadj.

Un encadrement rigoureux

Pour assurer le bon déroulement des évènements, les autorités saoudiennes ont déployé un dispositif  très sophistiqué. Côté sécurité d’abord, on a dénombré plus de 42 000 caméras de surveillance associées à 100 000 représentants des forces de l’ordre. De plus, le gouvernement a mis à disposition des pèlerins plus de 20 760 000 litres d’eau de Zamzam.
Ce dispositif a donc permis de limiter le nombre d’incidents puisque seulement 16 opérations chirurgicales à cœur ouvert ont été effectuées par exemple.
Bilan du Hajj de l’année 1434 / 2013
5 (100%) 1 vote