visa

Restrictions de visa pour le Hajj 2014

Cette année encore, le gouvernement du Royaume d’Arabie Saoudite prévoit de mettre en place des restrictions concernant la délivrance des visas pour le pèlerinage à la Mecque (Hajj). En effet, les travaux qui se déroulent actuellement doivent se continuer au minimum jusqu’en 2015.

Une large diminution du taux de délivrance des visas

Afin d’accueillir au mieux le nombre grandissant  de pèlerins qui viennent participer au Hajj, des travaux ont été conduits près de la Grande Mosquée et du Mataf. De ce fait, l’année dernière, pour le pèlerinage de 2013, une limitation des délivrances de visas a été mise en place afin « d’assurer la sécurité des pèlerins », selon les propos du ministre du Hadj Bandr Hajjar.
Au total, on a dénombré 20 % de visas en moins délivrés pour les musulmans étrangers et 50 % de visas en moins pour les musulmans locaux en 2013. Selon le ministre, les mêmes quotas de restrictions seront appliqués pour le Hadj de cette année 2014. Cette décision aura donc une influence certaine sur l’activité des organismes en charge de l’organisation du Hadj à travers le monde.

La sécurité des pèlerins, une priorité pour le Royaume d’Arabie Saoudite

La diminution du taux de délivrance des visas constitue une directive prise par le roi Abdullah. La raison de cette décision repose sur le fait que la sécurité des pèlerins, issus des quatre coins du monde, représente une priorité absolue pour le royaume. En effet, les travaux entrepris sont de très grande envergure. Il est donc nécessaire de préserver les intégrités physiques et morales des millions de personnes susceptibles de se rendre sur les Lieux Saints.
Néanmoins, certains entrepreneurs et agences ont été surpris lorsque la décision a été prise durant l’année dernière. Jugée trop hâtive par ces structures, elle aurait engendré des pertes de plusieurs millions d’euros. Toutefois, il convient de relativiser cet impact en s’appuyant sur le fait que les travaux en cours ont justement pour but, par la suite, de permettre d’accueillir un nombre plus grand de pèlerins.

Ce qui change en 2014

Le président du Comité national pour le Hadj et la Umrah, Saad al-Qurashi, a pour espoir que cette année, l’annonce a été établie assez tôt pour permettre aux agences et aux hôtels de voir les pertes se limiter. De plus, il a été constaté que les nouvelles techniques de réglementation électronique permettent un traitement plus efficace et rapide de la délivrance des visas.
Restrictions de visa pour le Hajj 2014
5 (100%) 2 votes