prevention

Précautions de santé à respecter pendant le Hajj

Le hajj représente une adoration impliquant d’avoir une certaine vigilance au niveau de la santé et de l’aspect sanitaire. En effet, ce sont plusieurs millions de pèlerins qui se retrouvent chaque année au même endroit pour accomplir leur rite.

L’influence de la démographie

Comme dit précédemment, le Hajj constitue un événement durant lequel des millions de musulmans accomplissent leur adoration au même endroit. La démographie de l’Arabie Saoudite, et celle de La Mecque en particulier, connaissent donc un pic soudain durant une période s’étalant sur environ 3 mois.
Il existe donc des risques liés à la contraction de maladies infectieuses. Parmi elles, il est possible de citer la méningococcie, la tuberculose, la grippe ou encore les infections de type gastro-intestinales. Ces maladies ne représentent cependant pas le seul risque existant en matière de santé. En effet, l’insolation, les intoxications alimentaires ou tout simplement les blessures physiques constituent aussi des menaces potentielles pour la santé des pèlerins.

Ce que dit le Ministère de la santé d’Arabie Saoudite

Le gouvernement saoudien et plus précisément le Ministère de la santé de l’Arabie Saoudite ont émis quelques recommandations relatives à l’accomplissement du pèlerinage. Ainsi, il est indiqué que l’âge préférentiel du pèlerin doit se situer entre 12 et 65 ans. De plus, il est conseillé d’être en bonne santé.
D’autre part, le Ministère ajoute qu’il est préférable, pour les musulmans touchés par de graves maladies chroniques, de renoncer au pèlerinage. Parmi ces maladies, on compte le diabète caractérisé par des complications, les maladies cardiaques, les maladies rénales ou encore l’obésité. Le Ministère justifie cette recommandation par le fait que le Hadj représente une véritable épreuve physique et psychologique.

Conseils à suivre

Avant de partir, il faut veiller à être à jour au niveau des vaccinations obligatoires. Cela concerne l’ensemble des pèlerins âgés de 2 ans et plus. Les vaccins obligatoires sont ceux protégeant contre les méningocoques. Pour ce qui est des vaccins recommandés, on compte ceux contre la grippe saisonnière, en particulier en ce qui concerne les personnes souffrant de maladies chroniques. Pour voyager l’esprit léger, il est conseillé d’avoir accompli les vaccins recommandés en France comme ceux contre le tétanos, la rougeole ou la coqueluche.
De manière générale, le mieux reste de passer une visite de consultation chez votre médecin afin de contrôler votre état de santé global. N’hésitez pas à lui donner toutes les indications nécessaires afin qu’il puisse vous conseiller de la meilleure manière.
noter ce post